Nous sommes allés ....
 

10-12-2015

 

              Le Sud Ethiopien
             Clickez pour voir tous le photos

 


Toujours habitée par l’envie d’aller voir ailleurs, de connaître d’autres pays, de côtoyer d’autres peuples ; en novembre j’ai donc participé au séjour en Ethiopie du sud avec la FFCT.

Le nord c’était en 2013 et j’avais apprécié ses montagnes et son peuple.

Ce second séjour nous à conduit dans les vallées de l’Omo et du Rift en passant par les lacs Chamo, Abaya et Ziway. Une excursion sur le lac Chamo sera riche en rencontres : crocodiles, hippopotames pélicans et marabouts.

Nous traverserons des villages pittoresques tel que Gamelo classé au patrimoine mondial par l’UNESCO, nous pédalerons sur routes et sur pistes (par une matinée de pluie bonjour la boue rouge !). Nous roulerons au milieu d’une riche végétation, traverserons la savane et apercevrons des Dik Dik antilopes naines, des singes et nombreux calaos (oiseau au bec recourbé).

Les marchés aux couleurs éclatantes sont un plaisir.

Mais ce qui restera pour moi le clou du voyage : ce sont ces tribus « incroyables » qui nous ont accueilli. Il y aura de l’incrédulité des deux côtés ! Certains enfants nous touchaient pour voir si en blanc c’était comme eux, et que dire des cheveux blancs de quelques cyclos !!!

Quelques photos parleront mieux qu’une description.

Nous avons rencontrés les Dorzés tribu de tisserands avec de belles cases (Tookoo) en forme de tête d’éléphant, les Hamers les femmes se colorent les cheveux avec de la terre rouge et du beurre, elles portent des peaux de chèvre décorées de perles.

Nous terminerons par la tribu la plus incroyable, le peuple semi nomade des Mursis : les femmes à plateaux, lèvre et oreilles ! Elles se mettent aussi de la peinture sur le corps et des choses extraordinaires sur la tête. Ce peuple possède des troupeaux et est considéré par d’autres tribus comme riche. Il est vrai que pour se marier il faut apporter 38 vaches et une kalachnikov !

Le moins était que les enfants (en général) sont très « collants » et que le tourisme n’apporte pas que du bon, chaque photo dans les tribus est payante. Chaque personne sur la photo doit être payée. Prix dérisoire mais cela va tout fausser.

Nous avons terminé le périple par le lac Ziway avant de regagner Addis Abéba. Sur ce lac beaucoup de pélicans, de marabouts, aigles pêcheurs, ibis, ombrettes du Sénégal….mais nourris pour attirer les touristes !

Par la diversité des paysages, d’ethnies, la beauté du peuple, la richesse de sa faune, ce pays restera dans le top dix de mes voyages préférés.

Gilette




 




Créer un site
Créer un site