Séjour cyclo en Bosnie-Herzégovine
Jacques Giuriato

 
 Séjour cyclotouristique organisé par la FFCT en Bosnie du 1 au 15 Septenbre 2019.
 Transport en avion jusqu'à Tuzla au nord est de la Bosnie.
  
 
Nous sommes 28 cyclotes et cyclos venant des 4 coins de France et encadrés par une guide Française
installée dans ce pays depuis 15 ans. Petit pays issu de l'éclatement de l'ex Yougoslavie de Tito, voisin de la Croatie de la Serbie et du Montenegro. La Bosnie herzégovine est l'archétype du grand chaudron yougoslave, le lieu de toutes les rencontres et de tous les conflits de l'histoire. D'un point de vie humain, la Bosnie est une fédération de 3 états différents qui se regardent avec CIRCONSPECTION,  ------ 48% de Bosniaques, 37% de Serbes, 15% de Croates, 1% de juifs et tziganes forment 3.800.000 habitants.

 

Le conflit 1992-95 a causé la mort de 100.000 personnes et déplacé 2 millions d'habitants (soit la moitié de la population).  Depuis les accords de Dayton chaque communauté vit repliée sur elle-même. La réconciliation n'est pas encore réelle même si la paix règne.  Impossible de chasser de la mémoire ces massacres , l'épuration ethnique, le saccage de villages entiers, les déportation.  Pourtant la Bosnie n'est plus ce noman's land criblé de mines antipersonnel. C'est un pays qui revit, avec des cicatrices certes, mais qui se réapproprie ce qui a depuis des siècles fait son originalité: Son multiculturalisme. C'est le SEUL pays d'Europe où dans une même rue, l'oeil s'accroche encore successivement à un minaret, un clocher orthodoxe ou  catholique, un mur de synagogue.....


 Les conflits territoriaux anciens ont piqueté le pays de forteresses et de châteaux. Et dans les vieux centres, les mosquées  du XV et XVI° siècles, les églises, les madrasas et les vieilles maisons ottomanes déroulent une histoire aussi turbulente que surprenante.  Ce qui fait le charme de la Bosnie ne tient pas seulement à ses contrastes culturels et son patrimoine bâti. On y découvre aussi des espaces sauvages: forêt primaires, karst troué de grottes et de canyons, rivières tumultueuses aux eaux
 émeraude , chutes et cascades en pagaille, pâturage d'altitude.

 

Avec seulement 27 kms d'autoroute en Bosnie, le jeu est de se laisser aller à la "REVERIE A VELO"...
 

Sarajevo et Mostar sont deux joyaux de villes construites au milieu des massifs montagneux, démontrent l'osmose entre  les vieilles pierres et la nature. La vieille ville de Sarajevo, ottomane et austro hongroise, qui grimpe à l'assaut des montagnes   environnantes et Mostar bâtie autour de la Neretva, de sa couleur bleu vert inoubliable, sont des cités où le temps s'est arrêté. De tradition  paysanne et montagnarde les Bosniens gardent un caractère et une philosophie de vie proche de la nature.  Tranquilles, ils nous accueillent avec sympathie et gentillesse. Toujours prêt à bavarder et invité à boire la slivovica. Même  si la guerre a compliqué la vie, l'authenticité est au RV.
  
 12 jours de vélo nous ont permis de sillonner ce pays du nord au sud et de l'Est à l'Ouest avec un total de près de 900 kms. Des visites guidées nous ont éclairés sur l'histoire des villes de Sarajevo, Mostar, Banja Luka et Tomislagrad et de visiter les merveilles inscrites au patrimoine culturel: Les sites d'eaux des parcs naturels de KRAVICE, les chutes de la rivière Pliva à JAJCE et en Croatie le parc national des lacs de PLIVICE ses 16 lacs liés par 96 cascades.

 La météo nous fût agréable malgré quelques averses très rincantes....

 Gastronomie locale: le CEVAPI petit roulé de viande de mouton et boeuf haché avec oignons crus dans un pain rond le SOMUN. Chou blanc, concombres et tomates en entrée. Très bonne bière locale (2 Mark convertible soit 1€ les 50 cl  !!!!) Que du bonheur liquide...

§§§§ vive les voyages à vélo §§§§

 


 
















 



Créer un site
Créer un site